fbpx

D.E - DIPLÔME D'ÉTAT DE PROFESSEUR DE DANSE

Dernière mise à jour: 25-07-2022

 

 

Le diplôme d'Etat de professeur de danse a été crée par la  loi 89-468 du 10 juillet 1989 qui stipule que nul ne peut enseigner sur le territoire nationale sans Diplôme d'état et conformément aux dispositions prévues par l'article L.362-1 à L.362-5 du code de l'éducation.

Il comporte trois options : danse classique, danse contemporaine et danse jazz.
Il est inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au niveau 5 de la nomenclature interministérielle des niveaux de certification RNCP13866
Il s'inscrit dans le dispositif européen d'enseignement supérieur par la mise en œuvre du système européen d'unités d'enseignement capitalisables et transférables. L'obtention du diplôme emporte l'acquisition de 120 crédits européens.


L'obtention du Diplôme d'état se déroule en 2 phases :

1/ validation des 3 unités d'enseignement théoriques :

    Anatomie-Physiologie
    Histoire de la Danse
    Formation Musicale

2/ validation de l'unité d'enseignement pédagogique

 

DIPLÔME D’ÉTAT / UNITÉS D'ENSEIGNEMENT THÉORIQUES

1/ Pré-requis

  • formation accessible à tout danseur-se ayant été reçu.e à l'Examen d'Aptitude Technique
  • avoir fait fabriqué le livret de formation auprès de la DRAC du lieu de domiciliation
  • bon niveau technique de danse  exigé

2/ Objectifs:

Disposer des savoirs associés nécessaires à la transmission de son genre chorégraphique

  • A) Mettre en jeu des éléments fondamentaux et spécifiques de son genre chorégraphique
    - Connaître et interroger les éléments fondamentaux de la danse
    - Connaître la culture chorégraphique active, patrimoniale et actuelle
    - Explorer les ressources documentaires de son genre chorégraphique (iconographie, films, écrits, témoignages, partitions, etc.)
  • B) Mettre en jeu les connaissances anatomiques et physiologiques du mouvement
    - Mettre en relation sa pratique avec des savoirs en anatomie-physiologie, analyses qualitatives et fonctionnelles du mouvement
  • C) Mettre en jeu des connaissances musicales et des savoirs en matière de rythme corporel
    - Avoir une approche sensible et chorégraphique des répertoires musicaux et chorégraphiques à travers des époques et des styles
    - Développer la relation entre le geste et la musique
    - Approfondir sa connaissance de la musique
    - Diversifier ses références et sources musicales

3/ Durée:

  • 642 heures sur 10 mois

4/ Modalités et délais d'accès :

Le stagiaire devra fournir une lettre de motivation détaillant le projet professionnel, la formation et les études suivies, les diplômes obtenus et le cas échéant le parcours artistique et/ou professionnel déjà réalisé. Le jour de l’audition, il devra présenter:

  • une composition personnelle dansée de 2 minutes.
  • Entretien de motivation 

5/ Tarifs : 4500 euros TTC

  • le règlement de la scolarité se fait en 4 paiements. Une étude individuelle du dossier de candidature est réalisée si le-la candidat-te rencontre des difficultés.
  • Dans le cadre du parcours diplômant, les étudiants peuvent bénéficier d'une bourse du Ministère de la Culture. Renseignements sur le site : https://www.crous-montpellier.fr
  • Dans le cadre de l'attribution de marché par la région Occitanie, les étudiants peuvent solliciter une place en QUALIF PRO, statut stagiaire de la formation professionnelle.

6/ Méthodes mobilisées :

  • cours en Histoire de la Danse : 71 heures
  • cours de Formation Musicale : 108 heures
  • cours d'Anatomie-Physiologie : 65 heures
  • cours de danse dans les 3 spécificités : 398 heures

7/ Modalités d'évaluation et de validation :

  • Pour la progression technique , évaluation sans validation :

 

  • 2 examens internes, devant un jury composé par l'équipe pédagogique permanente, en décembre et en avril, permettant d'évaluer le niveau de progression des étudiants.
  • Les intervenants pédagogiques invités évaluent les étudiants à chaque session d'intervention sur les critères suivants :
    • Engagement et participation dans les séances
    • Capacité à intégrer les outils pédagogiques
    • Capacité à atteindre l'objectif ciblé

EPREUVES POUR LES ÉVALUATIONS TERMINALES  :

  • Contrôle continu

    Unité d'enseignement d'Histoire de la Danse : durée 4 heures
    Les connaissances sont vérifiées à parts égales entre le contrôle continu et l'évaluation terminale.
    Contrôle continu
    La note de contrôle continu (coefficient 1) résulte de la moyenne des notes attribuées lors des situations d’évaluation prévues par le centre habilité au cours de la formation à l’UE.
    Au nombre de ces notes figurent obligatoirement :
    une note d'examen blanc dont le contenu et le format correspond à celui de l'évaluation terminale
    une note évaluant l’assiduité, l'implication et la progression de l'étudiant.
    Epreuve terminale
    Les connaissances sont vérifiées par une épreuve écrite comprenant :
    - une composition sur une question de cours, choisie par le candidat, entre trois sujets (coefficient 3) ;
    - vingt questions balayant l’ensemble du programme de l’UE et n’appelant chacune qu’une réponse courte (coefficient 2).

                Unité d'enseignement d'Anatomie-Physiologie : durée 20 minutes
    Les connaissances sont vérifiées à parts égales entre le contrôle continu et l'évaluation terminale.
    Contrôle continu
    La note de contrôle continu (coefficient 1) résulte de la moyenne des notes attribuées lors des situations d’évaluation prévues par le centre habilité au cours de la formation à l’UE.
    Au nombre de ces notes figurent obligatoirement :
    - une note d'examen blanc dont le contenu et le format correspond à celui de l'évaluation terminale
    - une note évaluant l’assiduité, l'implication et la progression de l'étudiant.
    Epreuve terminale
    Les connaissances sont vérifiées par une épreuve orale portant sur un sujet composé de deux tirages de questions relatives aux connaissances générales, à l’anatomie fonctionnelle et aux notions de physiologie.
    Le candidat choisit son sujet parmi trois sujets qu’il est invité à tirer au sort parmi un corpus de sujets élaborés par le jury. Il dispose d'un temps de préparation en loge.
    Temps de préparation : 30 minutes.

                Unité d'enseignement de formation musicale : durée entre 25 et 30 minutes
    Les connaissances sont vérifiées à parts égales entre le contrôle continu et l'évaluation terminale.
    Contrôle continu
    La note de contrôle continu (coefficient 1) résulte de la moyenne des notes attribuées lors des situations d’évaluation prévues par le centre habilité au cours de la formation à l’UE.
    Au nombre de ces notes figurent obligatoirement :
    - une note d'examen blanc dont le contenu et le format correspond à celui de l'évaluation terminale
    - une note évaluant l’assiduité, l'implication et la progression de l'étudiant.
    Epreuve terminale
    Les connaissances sont vérifiées par quatre épreuves orales dont le jury s’emploie à organiser la complémentarité sous la conduite d’un membre du jury référent. L’ordre de ces épreuves a pour but de mettre le candidat en mouvement afin qu’il puisse s’engager dans ces différentes séquences en confiance et de manière cohérente.
    1. Analyse et improvisation sur l’œuvre hors programme
    2. Mémorisations et reproductions vocales et corporelles
    3. Lecture rythmique
    4. Analyse de l’œuvre au programme
    En présence du jury, le candidat tire au sort les sujets de toutes les épreuves qu’il aura à passer, avant de se retirer en loge pendant 30 minutes afin de préparer les épreuves 1 et 3 (lecture rythmique, analyse et improvisation sur l’œuvre hors programme).
    Le jury conserve les tirages du candidat pour les épreuves 2 et 4 (mémorisations et reproductions vocales et corporelles, analyse de l’œuvre au programme).

    * Analyse et improvisation sur l’œuvre hors programme (coefficient 1)
    Le candidat tire au sort une œuvre parmi une liste d’environ 40 œuvres non étudiées en cours, mise au point par le formateur ou proposée par le centre d’accueil de l’examen. Après un temps d’écoute d’un court extrait musical (d’une durée d’une minute et demie à deux minutes), le candidat expose au jury son analyse (présentation générale de la pièce, ses caractéristiques) et explicite son parti pris pour l’improvisation dansée avant de la proposer au jury.

    * Mémorisations et reproductions vocales et corporelles (coefficient 1)
    Le candidat tire au sort une reproduction mélodique et une reproduction rythmique parmi deux listes numérotées. Celles-ci sont données trois fois à la voix par un des membres du jury puis le candidat les reproduit à la voix seule avant de les transcrire corporellement. La reproduction rythmique doit respecter la durée, les appuis, les durées dans les transferts de poids (les temps du pas), la reproduction mélodique doit rendre visible les élans et repos de la phrase et en respecter les durées). Cette épreuve ne se préparant pas en loge, le jury conserve les deux tirages au sort des candidats jusqu’à leur passage.

    * Lecture rythmique (coefficient 1)
    Le candidat tire au sort un sujet parmi deux sujets (lecture A ou lecture B), chacun étant composé d’une phrase binaire et d’une phrase ternaire. La lecture rythmique est exécutée vocalement par le candidat sur une onomatopée avec percussion corporelle ou instrumentale (au choix du candidat) et doit respecter les valeurs de temps et les nuances. L’exercice peut être suivi de questions sur des notions élémentaires de solfège.

    * Analyse d'une œuvre au programme (coefficient 1)
    Le candidat tire au sort une des œuvres proposées annuellement au programme par le ministère chargé de la culture. Il la commente après écoute, sans préparation, en la situant dans son contexte historique et en formulant une analyse personnelle. L’exposé doit comprendre des éléments relatifs au contexte de création de l’œuvre (époque et actualité artistique du moment), au compositeur (ampleur de la production, lien avec d’autres compositeurs, lien avec des courants artistiques) et à l’œuvre elle-même (style, forme et autres caractéristiques). Il doit également comprendre une analyse fine de l’extrait écouté ; il peut se terminer par des éléments de connaissance plus généraux et l’expression d’un point de vue personnel.

     

    Une note de contrôle continu est prise en compte dans la validation des 3 U.E à hauteur de  50 % de la validation totale, pour chaque U.E et composée comme suit:

    • Évaluation de la progression/ l'assiduité/ des travaux personnels
    • Évaluations régulières de tout ou partie de l'évaluation terminale
    • 1 ou Examens blancs type évaluation terminale

    8/ Résultats probants :

    2018-2019 :
    U.E Anatomie-Physiologie 63,64 % de réussite
    U.E histoire de la danse : 81,82 %  de réussite
    U.E Formation musicale : 95,45 % de réussite
    2019-2020 :
    U.E Anatomie-Physiologie 96,15% de réussite
    U.E Histoire de la danse : 91,67 %  de réussite
    U.E Formation musicale : 92,31 % de réussite

    2020-2021 :
    U.E Anatomie-Physiologie 79,17 % de réussite
    U.E Histoire de la danse : 89,29 %  de réussite
    U.E Formation musicale : 96,15 % de réussite

    2021-2022 :
    U.E Anatomie-Physiologie : 21 candidats : 71.43 % de réussite
    U.E Histoire de la Danse : 15 candidats : 86.67 % de réussite
    U.E Formation Musicale : 17 candidats : 82.35 % de réussite

    Liens utiles :
    https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000038873472/
    https://www.legifrance.gouv.fr/loda/article_lc/LEGIARTI000041732589

 

 

 

DIPLÔME D’ÉTAT DE PROFESSEUR DE DANSE / UNITÉ D'ENSEIGNEMENT PÉDAGOGIQUE 

 

 

1/ Pré-requis

  • avoir validé les 3 U.E d'enseignement ou avoir les équivalences des U.E – arrêté du 23 juillet 2019- article 11
  • bon niveau technique de danse  exigé 

2/ Objectifs:

I- Élaborer un projet pédagogique
             Prendre en compte la réalité des élèves

  • Analyser les comportements et les besoins en fonction des personnes et de leur niveau
  •  Utiliser et adapter les outils et processus pédagogiques en fonction des âges et des capacités des élèves, des lieux d’enseignement, des plages horaires et des contraintes calendaires, de la durée et de la fréquence des séances
  •  Construire une progression des séances et utiliser des dispositifs d’évaluation

Prendre en compte les caractéristiques de la matière enseignée

  • Mobiliser les processus d’apprentissage du genre enseigné en cohérence avec ses intentions pédagogiques
  • Anticiper la dimension des risques corporels
  • Définir des objectifs d’acquisition et des rythmes de progression adaptés aux spécificités de son genre et à l’étalement du parcours d’apprentissage dans le temps
  • Imaginer de possibles interactions avec d’autres genres chorégraphiques ou d’autres domaines artistiques

            II- Mettre en œuvre son projet pédagogique
            Construire et animer une situation d’apprentissage collectif

  • Développer une dynamique de groupe qui intègre et reconnaît chaque individu au sein du collectif
  • Permettre aux élèves d’être acteurs de leurs apprentissages
  • Amener l’élève à participer activement à une construction sensible de son corps et de sa conscience corporelle

            Mener des séquences d’apprentissage dans leurs dimensions technique et artistique

  • Structurer les séances d’apprentissage, les conduire et les adapter en fonction de l’âge, du niveau des élèves et des objectifs de la séance et aux conditions dans lesquelles elle se déroule
  • Diversifier ses propositions pour offrir aux élèves des chemins d’acquisition variés
  • Formuler les observations et corrections pour permettre à l’élève la prise de conscience nécessaire à sa progression et lui permettre de relier maîtrise technique et expression artistique

            Mobiliser les savoirs associés

  • Utiliser, transmettre le vocabulaire technique et artistique de son genre chorégraphique
  • Enrichir son enseignement de références à la culture et au patrimoine chorégraphiques
  • Utiliser ses connaissances en anatomie-physiologie, en analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé, pour accompagner
  • l’élève vers une acquisition des coordinations techniques en préservant son intégrité corporelle et psychique
  • Repérer et prévenir les attitudes pathogènes dans les apprentissages
  • Développer la relation musique-danse, notamment au sein du triangle professeur-musicien-élève
  • S’appuyer sur sa culture musicale et, le cas échéant, sur celle du musicien accompagnateur pour permettre à l’élève de développer la musicalité de sa danse (la dynamique de ses appuis, son phrasé rythmique et vocal aussi bien que son expression sensible)

            Évaluer

  • Évaluer les apprentissages des élèves en fonction des objectifs : acquisitions, développement de l’autonomie, expression artistique, etc.
  • Mettre en œuvre des dispositifs d’évaluation continue des élèves (technique, créativité, musicalité, improvisation, composition, etc.) permettant échanges, stimulations, auto-évaluations participant de la formation

            S’engager dans des pratiques élargies

  • Saisir les opportunités artistiques pour organiser des rencontres entre élèves et artistes ou impliquer ces derniers dans un temps de transmission
  • Nourrir les apprentissages des élèves en inscrivant dans leur programme des sorties, des spectacles, des répétitions publiques, des rencontres, des séminaires, des stages, des conférences, des documentaires, des lectures, etc...

3/ Durée : 532 heures sur 7 mois de juin à décembre

4/ modalités et délais d'accès :

Le stagiaire devra fournir une lettre de motivation détaillant le projet professionnel, la formation et les études suivies, les diplômes obtenus et le cas échéant le parcours artistique et/ou professionnel déjà réalisé. Le jour de l’audition, il devra présenter:

  • une composition personnelle dansée de 2 minutes.
  • Entretien de motivation 

La formation débutant en juin, seul.es les étudiants ayant déjà suivi une formation pédagogique verront leur dossier de recrutement étudié s'ils se présentent en cours de formation.

5/ Tarifs : 4250 euros TTC

  • le règlement de la scolarité se fait en 4 paiements. Une étude individuelle du dossier de candidature est réalisée si le-la candidat-te rencontre des difficultés.
  • Dans le cadre du parcours diplômant, les étudiants peuvent bénéficier d'une bourse du Ministère de la Culture. Renseignements sur le site : https://www.crous-montpellier.fr
  • Dans le cadre de l'attribution de marché par la région Occitanie, les étudiants peuvent solliciter une place en QUALIF PRO, statut stagiaire de la formation professionnelle.

6/ Méthodes mobilisée :

  • cours de pédagogie Eveil-initiation : 130 heures
  • cours de pédagogie technique : 214 heures
  • cours d'Analyse Fonctionnelle du Corps danse la Mouvement Dansé : 80 heures
  • cours de danse : 108 heures

7/ Modalités d'évaluation et de validation :

La note de contrôle continu résulte de la moyenne des notes attribuées lors des situations d’évaluation prévues par les formateurs.
Contrôle continu (coefficient 2)
Au nombre de ces notes figurent :
- une note relative à la situation d’éveil ;
- une note relative à la situation d’initiation ;
- une note d'examen blanc dont le contenu et le format correspond à celui de l'évaluation terminale ;
- une note évaluant l’assiduité, l'implication et la progression de l'étudiant.
Épreuve terminale (coefficient 3)
La note de l’épreuve terminale de l’unité d’enseignement de pédagogie est la moyenne pondérée des notes résultant des trois séquences ci-dessous : deux séquences d’épreuve pratique et entretien avec le jury.
A. Epreuve pratique. L’évaluation est conduite sur la base de deux séquences d’enseignement données par le candidat à deux groupes d’élèves-sujet.
Les deux séquences sont :

  • une séance d’éveil ou d’initiation suivant l’âge des élèves d’une durée de 30 minutes (coefficient 2).
  • un cours dans l'option du candidat donné à des élèves de plus de 9 ans d’une durée de 50 minutes (coefficient 3).
  • Durée totale de l'épreuve : 1 heure 20

B. Entretien (coefficient 2)
Il porte pour une partie sur les enjeux du cours technique et pour une autre partie sur les enjeux de l'éveil-initiation au regard de chacune des deux prestations du candidat.
Durée de l'épreuve : 30 minutes

8/ Résultats probants :

2021-2022 :
U.E pédagogie Danse Jazz : 19 candidats : 89 % de réussite
U.E pédagogie Danse Contemporaine : 4 candidats : 75 % de réussite

 

INSCRIPTIONS

Anne-Laure GIROUD
04 67 92 89 58